jeudi 19 mai 2022
  • TOGOLAIS VIENS, BÂTISSONS LA CITÉ


Les candidatures

Le candidat à l’élection présidentielle doit déposer un dossier dont le contenu est fixé par les articles 150 et 151 de la Constitution.

L’article 150 indique que la déclaration de candidature signée doit comporter :

  • Les nom et prénoms, date, lieu de naissance et filiation du candidat ;
  • La mention que le candidat est de nationalité togolaise et qu’il jouit de ses droits civiques et politiques ;
  • La mention que le candidat a reçu l’investiture d’un parti politique légalement constitué ou d’une coalition de partis politiques légalement constitué, ou se présente en qualité de candidat indépendant ;
  • L’indication de l’emblème pour l’impression du bulletin de vote ;
  • La signature légalisée du candidat par le président de la Cour constitutionnelle.

 

Les pièces du dossier de candidature

 

La déclaration de candidature doit être accompagnée des pièces ci-après :

  • Un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu ;
  • Une copie légalisée du certificat de nationalité togolaise ;
  • Une copie légalisée de l’acte de renonciation à toute nationalité étrangère dont le candidat pourrait être titulaire ;
  • Un bulletin n° 3 du casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois ;
  • Le récépissé du versement du cautionnement ;
  • Un acte de domiciliation délivré par l’autorité compétente ;
  • Une attestation par laquelle un parti politique légalement constitué ou une coalition de partis politiques légalement constitués déclare que ledit parti ou ladite coalition a investi l’intéressé en qualité de candidat à l’élection présidentielle, ou une liste d’électeurs appuyant la candidature indépendante et comprenant les nom, prénoms et lieu de naissance, l’indicatif de la liste électorale d’inscription et la signature des intéressés. Cette liste doit comprendre des électeurs représentant au moins deux mille (2000) inscrits, domiciliés dans dix préfectures à raison de deux cents (200) au moins par préfecture ;
  • Une attestation sur l’honneur que le candidat remplit les conditions d’éligibilité requises ;
  • Un certificat mental constatant l’aptitude physique et mentale du candidat, établi conformément aux dispositions de l’article 62 de la Constitution.